Anti-Agency: les mannequins trop cool pour être beaux

Anti-Agency: les mannequins trop cool pour être beaux
Trendy
La nouvelle tendance dans le mannequinat : trop cool pour être belle.

Rosie Huntington Whiteley a récemment déclaré : «  On attend maintenant des mannequins d’avoir une personnalité », comme on peut le voir avec la célèbre Cara Delevignen qui représente parfaitement ce phénomène.

Et l’une des nouvelles agences londonienne est d’ailleurs en recherche d’un peu plus que ces traditionnels jolis minois.

L’Anti-Agency, créée par Lucy Greene et Pandora Lennard, cherche de véritables personnalités sur facebook pour trouver ses nouvelles recrues.
 
« Nous ne faisons pas de repérage dans la rue, nous ne pensons pas que l’on peut obtenir de bonnes indications sur une personne en la croisant simplement dans la rue. Sur Facebook au moins on peut se faire une petite idée à leur sujet et à quoi ils ressemblent »
 
Beaucoup de leur recrues sont des artistes ou des musiciens qui embrassent leurs propres styles, ce qui leur permet aussi de financer leurs véritables passions.

« C’est un bon moyen pour eux de se faire de l’argent pour financer leurs passions et promouvoir ce qu’ils font.  […] On ne leur demande de rien changer, on se fiche de savoir s’ils changent de look chaque semaine ou s’ils prennent ou perdent du poids ».
 
« Nos mannequins ont un sens très aigu de l’individualité, et cela se traduit dans la façon dont ils se présentent, ils sont beaucoup plus que des jolis minois ».





 

Voir plus d'articles

Partager sur Facebook