Interview exclusive SoonNight : Mathis, Mister Universel France

Interview exclusive SoonNight : Mathis, Mister Universel France
Interviews

Notre journaliste Mathilde s’est entretenue avec Mathis, élu Mister Universel France récemment.

Interview exclusive SoonNight

Bonjour Mathis Sourmaille, pouvez-vous vous présenter en quelques phrases ?

Je m’appelle Mathis Sourmaille, j’ai 21 ans, je viens de Chambéry, je me suis retrouvé sur Lyon par la suite et j’ai continué mes études sur Grenoble. À la suite de cela, je suis revenu sur Lyon pour terminer ma licence STAPS, car je me destinais à devenir prof d’EPS. Je me suis réorienté, car j’ai découvert une passion pour le commerce et actuellement je travaille en alternance pour une marque de Décathlon sur Lille, dans la conception de produits, car je suis en train de terminer mon master. L’une de mes valeurs consiste à rendre le sport accessible pour tous donc c’est pour ça que j’ai voulu travailler dans cette entreprise. Donc ça c’est mon parcours professionnel. 

Concernant ma vie privée, ma passion c’est le sport, j’en ai toujours pratiqué depuis que je suis tout petit, notamment en compétition (natation, football, vélo de course et athlétisme). Le sport m’amène beaucoup de choses sur le côté du dépassement de soi, le côté altruiste, de partage etc. Au mois d’octobre je me suis engagé sur un Trail de 76 km, c’est un défi qui est important pour moi.

Qu’est-ce que c’est exactement Mister Universel France ?

C’est un comité qui s’est nouvellement créé et qui offre l’opportunité aux hommes qui ont entre 18 et 32 ans et qui mesurent plus d’1m75, de pouvoir partir représenter la France sur le sol français et à l’étranger. C’est le seul concours en France à l’heure actuelle qui permet de réaliser un concours international pour les hommes. Il y a une élection internationale qui va d’ailleurs avoir lieu du 18 au 30 septembre aux Philippines où un Mister International va être élu, dans la même lignée que Miss Univers.  Est-ce l’équivalent de Miss France ?

Evidemment c’est l’objectif, après il faut rester lucide, c’est un nouveau comité, Miss France ça a un certain historique que nous n’avons pas. 

Vous avez été élu Mister Universel France. Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure et comment s’est passé cette expérience ?

J’étais novice dans le domaine, j’avais tout simplement envie de découvrir ce milieu. J’avais une connaissance qui avait participé à des concours, et j’étais curieux de voir comment ça se passait. C’est toujours intéressant de s’ouvrir et de découvrir de nouvelles choses. De nombreuses personnes ont tendance à être réducteur en disant que « c’est un homme objet, il n’y a rien dans la tête, c’est superficiel etc. », et moi je voulais me faire mon propre avis. Ma famille et mes amis m’ont ainsi, incités à y participer, ils m’ont dit que c’était l’occasion d’essayer. 

À travers cette expérience je me suis rendu compte que parmi les onze autres personnes que j’ai rencontrées, il y avait de vraies valeurs humaines, une bonne entente et pourtant nous n’avons passé que deux jours ensemble ! L’ambiance était vraiment bonne et je ne pensais pas pouvoir tisser de telles relations, surtout dans l’esprit de la compétition.

Pensiez-vous pouvoir gagner ?

Je ne connaissais pas les profils en face de moi, j’avais vu des photos mais pour moi ça ne veut strictement rien dire. J’ai vu que certains avaient déjà de l’expérience dans le domaine, donc je me suis dit « attention, toi tu n’en as jamais fait, alors donne le meilleur de toi mais garde la tête froide ». Nous avions tous chacun nos atouts, j’ai analysé ceux qui avaient le plus d’expérience pour apprendre d’eux et le jour J j’ai tout envoyé. Mais non je n’étais pas sûr de moi et je me remettais souvent en question. J’ai eu tout au long de l’aventure cette petite pression qui m’a permis d’aller toujours plus loin. Mon dauphin est maintenant un bon ami et il m’a donné plein de conseils malgré le fait qu’on était en compétition. Il a été très généreux avec moi. 

En quoi cette victoire a changé votre vie ?

Ça m’ouvre beaucoup de portes, ça change complètement mon quotidien, je vais à des évènements et j’ai la chance de visiter de nouveaux pays. Par exemple, une semaine après ma victoire, j’ai eu la chance de pouvoir partir avec mon comité aux Pays-Bas, découvrir la culture, je n’y étais jamais allé. C’était génial, j’ai échangé avec des personnes locales, j’ai pu visiter la ville, c’était vraiment très enrichissant. Quand t’es un jeune de 20 ans, c’est une grande chance !

Quel serait le meilleur souvenir de l’aventure ?

Bien évidemment, quand j’ai été élu, c’était un moment fort et unique. Après, je dirais que c’était le passage où chaque personne a dû s’exprimer sur la question suivante : quel a été le moment le plus difficile de votre vie ? Personnellement, je me suis livré, j’ai exprimé ce que je voulais dire en ressortant sur quelque chose de positif, mais il y a des personnes qui ont exprimé des choses fortes. Il y en a un qui a dit quelque chose de tellement fort que j’ai versé la petite larme.

C’était un moment assez intense qui nous a tous liés.  Avez-vous des projets à venir ? Lesquels ?

Je vais continuer mes études et continuer de travailler dans l’entreprise actuelle. Par contre j’ai vraiment envie de faire évoluer et grandir Mister Universel France, le comité m’accompagne et on est en train de développer un book pour les agences de mannequinat. J’ai aussi un projet qui me tient à cœur, ce serait d'intégrer une association pour aider les enfants à mobilité réduite à pratiquer une activité sportive. Nous parlons souvent des adultes, mais trop peu des enfants. Je pense que ce serait intéressant et je recherche donc une association pour cela. Je suis prêt à tout donner pour atteindre mes objectifs.

Pour terminer, avez-vous un conseil à donner à ceux qui souhaiteraient gagner Mister Universel France dans les années à venir ?

Ce serait révéler mon secret…(rires) non si j’avais un conseil, tout simplement je dirais qu’il faut tout faire avec passion. Même si tu fais des bêtises, tu as le droit à l’erreur et il ne faut jamais rien lâcher. Si tu as la motivation et la passion tu y arriveras !

Un grand merci à Mathis Sourmaille pour cette agréable interview !

@mé
Rédactrice Web passionnée par les actualités et les news !
Partager sur Facebook