Interview exclusive SoonNight : Worakls

Interview exclusive SoonNight : Worakls
SoonNight
Interviews

SoonNight s'est récemment entretenu avec Worakls. Découvrez !

Bonjour Worakls, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Bien-sûr, alors moi c’est Worakls, j’ai 30 ans et j’habite à Aix-en-Provence. J’ai commencé le piano à l’âge de 3 ans et je pense être passionné depuis toujours par la musique. Je me suis fait connaître dans le milieu électro sur internet et aujourd’hui, je mélange ce genre avec la musique orchestrale, notamment à travers mon nouvel album Orchestra et ma tournée.

Que signifie votre nom Worakls ?

Le nom vient tout simplement du mot « Oracle ». L’explication ? En fait, quand j’ai débuté, je faisais ça avec un ami et à nos 18 ans, nous avons joué au cours d’une soirée entre potes. Derrière nous, il y avait une fenêtre où les gens sortaient pour fumer et nous du coup, on mettait nos capuches car on avait froid. Là, un ami à nous est passé et nous à dit qu’on ressemblait à…des oracles !

Quels sont les artistes qui vous influencent ?

Je dirais que je suis influencé par des artistes de musique classique et de films comme par exemple John Williams.

Des collaborations en perspective ?

Je ne suis pas contre des collaborations, j’en ai d’ailleurs fait plus ou moins, mais en tant que producteur d’artistes. En effet, je m’investis dans certains domaines qui m’intéressent, mais je ne l’affiche pas forcément au grand public..



Le 8 mars prochain sortira votre album Orchestra, comment s’est déroulé l’enregistrement ?

La composition était complexe car je ne me suis jamais arrêté de tourner, il a fallu jongler entre les dates et la composition. Ca fait deux ans que je suis dessus, ca fait peut être 6 mois que je n’ai pas pris de jour de repos. J’ai donc travaillé comme un acharné, mais c’est un réel aboutissement et ça valait le coup ! C’est tout simplement l’écriture d’un nouveau chapitre pour moi.

Le 15 février prochain débutera votre tournée, l’appréhendez-vous ?

Bizarrement non, je n’appréhende pas. Je pense que le jour J je serais un peu stressé c’est normal, mais là je suis concentré dans tout ce que j’ai à faire et pour l’instant je n’ai pas de stress. Je ne me pose pas de question, sauf celle-ci : comment faire pour que ce soit la folie ?

Quel est votre meilleur souvenir depuis le début de votre carrière ?

C’est vraiment difficile comme question, il y a plein de souvenirs, plein de premières fois. Mais si je dois dire un des trucs marquants, je dirais mon premier Olympia. C’était il y a trois ans, c’était fou.

Quels sont vos projets à venir ?

Je me concentre sur l’album et la tournée mais dès que ce sera lancé et que je saurais que ça tourne, je reviendrais vers des projets de musiques de films ou de jeux-vidéos. C’est un univers qui me passionne.

Pour terminer, avez-vous un conseil à donner à ceux qui souhaitent se lancer dans la musique ?

Je pense que 100% des gens qui y arrivent sont des bosseurs. Le plus important c’est de travailler, de foncer et de s’accrocher. On ne fait pas toujours ce qu’on veut, il faut être capable de mettre sa vie entre parenthèses quelque temps pour atteindre ses objectifs.

Avez-vous quelque chose à rajouter ?

Oui, tout simplement le fait que j’ai mis tout ce que j’avais dans cet album et cette tournée. J’espère donc réussir à proposer une expérience unique que les gens apprécieront !

Merci à Worakls !

 

Mathilde
Passionnée par le graphisme et la rédaction, je suis toujours prête à réaliser de nouveaux projets. Je cherche chaque jour des infos qui pourraient intéresser mes lecteurs, et ce, dans tous les domaines.
Partager sur Facebook