Nebat

Nebat
Interviews
Nebat nous a rejoint sur les bords de Seine proche du Showcase avant d’aller avec Laidback Luke. Il a répondu à nos questions pour nous révéler sa véritable identité !!!
 

Soonnight : Salut Nebat, alors de retour à Paris après une semaine sur Londres , Stuttgart et Montpellier . On t’a retrouvé à l’After-Work du World Place et Samedi tu joue au Palais Maillot...
 
Nebat : Salut Angie, sa va super ! On est à Paris, en plein air , et il fait 25°, la tour eiffel à ma droite , un gars bourré qui pisse sur un arbre à ma gauche que veux tu de plus (RIRE) . Oui j’étais au World Place avec mes amis Eric Stiée aux platines que j ai rencontré sur l'ile de la Réunion et qui est aussi le résident des soirées Kitch au Queen et Thomas l’organisateur des AfterWork. Certes, j’avais quelque a priori sur ce genre de soirées, mais qui se sont vite envolées.Il y a une super ambiance.
 

Soonnight : Mais d’où vient Nebat, car on ne sait rien de toi …
 
Nebat : Ne rien savoir de moi, c’est bien. le but c est d'en savoir sur ma musique , je suis un homme de scène ! (rires) À la base, je suis percussionniste sur de la musique Pop Rock. Un jour, un ami Dj, m’a demandé de jouer avec lui et forcément avec un BPM plus élevé que celui de la musique Pop Rock. Je me suis vachement éclaté ! Et de fil en aiguille, j’ai eu la chance de cotoyer pas mal de monde du Djs résidents de "Province" au DJ de Toronto en passant par Prague , et Dublin... c'est ÉNORME!!!. Ensuite, je me suis exporté en Asie, aux Etats-Unis , l’Europe avant de rentrer en France (nul n'est prophete en son pays. ) Je touche du bois, j’ai fait le tour du monde grâce en grande partie aux Djs. On parle souvent des guests mais pas assez des résidents qui font un excellent travail toutes les semaines pour tenir un dance floor. C'est grâce a Eux que le millieu clubbing avance malgré la difficulté . je leur tire un grand coup de chapeau.

 
 
Soonnight : Tu es un instrumentiste réputé, as-tu commencé par le solfège ?
 
Nebat : À la base, j’étais en fac d’Histoire-Géographie. Et l’été, j'essayais d'aller conservatoire en Algerie, c'était DUR mais je sèchais de temps en temps les cours pour aller jouer au foot . je suis allé aussi en Afrique Noire pour divers chose et le soir on faisait des "bœufs musicaux", (Improvisation musicale via plusieurs instrumentiste) je m’amusais bien.
 

Soonnight : Qui t’as donné l’envie de devenir percussionniste ?
 
Nebat : Jonny Cleg dans son clip ASIMBONANGA (ahahha) rires) Non plus serieusement , j’ai un grand cousin Nasser, qui est percussionniste dans un groupe Pop Rock et qui est très talentueux. Lorsque j’étais petit, je le suivais beaucoup ,. Ce groupe reprenait des classiques de Rock…Moi, j’étais avec mon diabolo menthe et j’observais. J’étais obnubilé par l ambiance qu'engendrait la musique et je me disais que j'allais tout faire pour que ça en devienne mon métier. J’ai plus appris en le regardant qu’au conservatoire.
 

Soonnight : Quelle collaboration as-tu préféré ?
 
Nebat : J'ai vraiment aimé toute les collaborations avec les djs du monde entier , le set est diférent et explosif tout les soirs , je leurs impose rien ils jouent ce qu'ils veulent , ce sont eux les chefs d orchestre . Moi j improvise ahahhahah la musique n'a pas de langues , de couleurs.
on s'AMUSE. Et comme je le dis toujours, il n’y a pas de grands musiciens, il n’y a que des grands passionnés. Et quand deux passionnés se rencontrent c'est de la FOLIE . Du moment que le feeling passe.
Il y a bien sur mon pote Laidback Luke mais avec lui c est L'alchimie musicale .



Soonnight : Quel regard portes-tu sur la scène Française ?

 
Nebat : Les Djs français ont une musicalité à part. les DAFT PUNK sont nos maitres . Le marché commercial français est difficile en ce moment (crise, téléchargement illégal ...) . Mais j’ai beaucoup de respect pour les jeunes producteurs comme dj Yass , Mathieu Bouthier, Klément Bonelli ... qui se sortent les "doigts du Cul", pardonnez- moi l’expression pour sortir un maximum de son malgré la conjonture actuelle. les Gars ne lâchez Rien .
 

Soonnight : Avec quel Dj/Producteur aimerais tu collaborer ?
 
Nebat: Avec tout le monde ! On est tous pareils , tous différents .
Chacun peut apporter quelque chose à l'autre qu'il soit débutant ou confirmé, croyez moi ...
 

Soonnight: Tu prépares quelque chose ?

 
Nebat : En ce moment, je prépare un album qui sortira fin 2009, j'espere "Nebat with my Friends". Il y aura 12 titres avec des tonalitÈs diffÈrentes. je travaille en ce moment avec des Dj du monde entier et en conservant la couleur typique du pays. Je pense qu’il va trËs bien rendre. mes tournée ont pu rendre possible ce projet car j ai la chancede cotoyer bcp de monde et de travailler dans leurs studio qu ils soit petit au fin fond de l océan indien au gros studio a Détroit .
les fonds seront versé a une oeuvre caricative
 

Soonnight : À travers ton tour du monde, quel club as-tu préféré ?
 
Nebat†: Wahouuu , ça va être dur!!!. TOUS ahahha, du festival à Budapest devant 30000 personnes , à Mallorca , de la boite VIP en Sardaigne ,aux club de Détroit , A l'usine délabrée de Tokyo ou de Leeds Tout est different, influence, dancefloor, musique ... je m'adapte et m'éclate. On peut jouer 30 fois dans la même boite, les soirées sont différentes... heureusement d'ailleurs.
 

Soonight :  : Te rappelles-tu d'une anecdocte fun qui s'est passé pendant un set ???

NEBAT : Coupure d'éléctricité à l'Algarve Au Portugal pour une beach Party , je joue seul pendant un demie heure .
c'etait cool mais looooooooooong.


Soonnight : Que peut-on souhaiter à Nebat ?
 
Nebat : Que je garde la santé ,le bonheur et ma MAMAN...



Soonnight : Un petit Mot pour Soonnight ...

Nebat : Je souhaite que les réseaux de photographes continue à rendre nos soirées Magiques . Une grosse bise à tous les photographes car c'est grace à eux que je récuperes certaines photos. ahahahah
Longue vie à SOONNIGHT et ANGÉLIQUE hihihiih
Une grosse bise à toutes et à tous .


Un grand merci à Nebat pour sa générosité et sa spontanéité....
Interview réalisée par Angélique

 

Voir plus d'articles

Partager sur Facebook