Laidback Luke

Laidback Luke
Interviews
Laidback Luke , célèbre Dj Hollandais, parcourt les clubs du monde entier et a su gagner les cœurs et le top des charts. Il offre à Soonnight, une interview exlusive !!!

Soonnight : Tu es venu au 4 sans à bordeaux le 21 février, comment s'est passé la soirée ? Le public était-il réactif ?


Laidback Luke : Oui, la foule était très réactive. J’ai beaucoup aimé ! Pour un DJ, c’est très facile et sympa d’avoir une foule comme ça. Merci!


Soonnight : Si tu es reconnu pour ta fantaisie derrière les platines, est ce que la nervosité est présente ?


L.L : Oui,  je suis très nerveux. Mon seul soucis c’est de savoir quel sera le prochain son et comment je vais pouvoir captiver la foule.


Soonnight : Super you and me, grosse soirée le 6 Mars à Amsterdam, c'est toi qui a choisi les dj qui t'accompagnent ?


L.L : Oui j’ai choisi les DJs pour la Super You&Me à Amsterdam. C’est ma propre soirée et j’ai invité mes amis DJs.


Soonnight : Est ce que tes influences Hip hop t'aident pour la production ?


L.L : Oui, toujours! Le Hip Hop m’a donné le sentiment d’être rebelle et que je pouvais m’emparer du monde ! J’ai toujours envie d’avoir ce sentiment dans mes productions.


Soonnight : Qu'est-ce que, en dehors de la dance music, influence le plus ta musique ?


L.L : Vraiment tout type de musique. Du classique à la pop, en passant par la techno.

Laidback Luke , célèbre Dj Hollandais de la Swedish House Mafia, parcourt les clubs du monde entier et a su gagner les cœurs et le top des charts. Il offre à Soonnight, une interview exlusive !!!


Soonnight : On te retrouve à la wmc, sors tu un titre pour l'occasion ?


L.L : Il y aura quelques sons que je vais presenter à la WMC. Ma collaboration avec Diplo (Producteur de MIA) qui s’appelle « Hey ! ». Un autre gros son que j’ai fait avec the Swedish House Mafia appelé ‘Leave The World Behind ‘. Sans oublier le bootleg Korgis qui va être officiellement lance sur mon label Mixmash.


Soonnight : Trouves tu que la wmc ressemble à l'ambiance d'Ibiza ?


L.L : Oui, un peu. Mails il y aura bien sûr beaucoup plus d’américains à la WMC. Je pense que l’ambiance à Miami est quand même beaucoup plus professionnelle, car c’est une conférence.


Soonnight : Comment peux-tu expliquer ton univers musical à quelqu'un qui ne te connaît pas ?


L.L : Beacoup d’énergie et de la chaleur et de fun pour une soirée de ouf avec tes amis!


Soonnight : Quel pays est le plus réactif à ta musique ?

L.L : C’est la France maintenant, c’est sûr !


Soonnight : Quel est ton meilleur souvenir de club ?


L.L : Oula, il y a eu tellement de bons moments! Ca peut être n’importe quoi. Rien que le fait de parler avec quelqu’un qui te dit que tu es une source d’inspiration : ça n’a pas de prix !
Sinon, baisser le volume et entendre le public chanter sur un son que j’ai créé, c’est évidemment énorme !


Soonnight : Tu as remixé des titres pour beaucoup de DJ, lequel t'a donné le plus de plaisir lors de la production ?


L.L : J’en ai fait tellement, et tellement rapidement que je ne m’en souviens pas! Celui dont je suis le plus fier, c’est le remix de ‘Crescendolls’ des Daft Punk, remix officiel du DVD Interstellar  5555. Je suis trop fan !


Soonnight : Comment choisis-tu les tracks que tu vas remixer ?

L.L : Je regarde toujours s’il y a des éléments que j’aime bien. La plupart du temps, je prends des éléments pour améliorer le son, pour que ça sorte de la manière que je voudrais l’entendre.


Soonnight : Ya t'il un morceau que tu apprécies aujourd'hui et dont tu aimerais faire un remix ?


L.L : Pour le moment, j’ai arrêté les remix. Acutellement, je me focalise sur de nouveaux tracks. J’en ai déjà 15 sons qui sont prêts !


Soonnight : Comment procèdes tu à l'élaboration d'un titre ?

L.L : La plupart du temps, j’ai déjà un concept en tête sur la manière dont le son devrait sortir. Je peux l’entendre dans ma tête avant même de commencer. Quand le loop est fini, j’avance et j’arrange la structure basique du son. J’essaie toujours d’y incorporer directement, des effets et de « l’Automation ».  Lorsque j’entends le son pour la deuxième ou troisième fois, j’y ajoute les détails. Ensuite c’est fini 


Soonnight : Qui est le prochain collaborateur sur ta liste ?


L.L : Cette semaine je termine avec Lee Mortimer et je travaille sur des sons avec Steve Aoki.


Soonnight : Pourrait on avoir des infos sur ton matériel de production ? Du Hardware? Software?


L.L : Je produis mes sons avec des logiciels et j’utilise FLStudio. Je le fais fonctionner avec des VST et des samples.


Soonnight : Pourquoi avoir ré-édité  show me love avec Steve Angello ?


L.L : Steve Angello et moi-même avons fait un mash up du remix Hardwell (de « Be - Show me love ») car tout le monde nous la volait ! Le remix de Michael Mind par exemple est un faux. Le son est tellement énorme qu’on ne peut pas laisser les gens nous le voler.


Soonnight : Quels sont tes projets pour les mois à venir ?


L.L : J’ai plein de nouveaux sons qui vont sortir, et un album en préparation. En ce moment, je collabore également avec David Guetta, et je pense qu’il va y avoir quelques sons sur son album  où je suis en coproduction!

Interview réalisée par Angélique, traduction Dyna.
Remerciements à Laidback Luke et Harm Willemsen du label Stealth records
Partager sur Facebook