Le ménage, tout comme la cigarette, serait nocif pour la santé

Le ménage, tout comme la cigarette, serait nocif pour la santé
Pixabay.com
Trendy

Les tâches ménagères exposent à certains produits chimiques qui peuvent réduire significativement vos capacités respiratoires selon une étude norvégienne. Ainsi, l'utilisation de certains produits ménagers serait encore plus nocive pour les poumons que le tabac.


Image : pixabay.com

Les produits ménagers remis en cause

Les produits ménagers que nous utilisons pour faire le ménage seraient aussi nocifs que les cigarettes, selon cette étude très serieuse publiée dans la revue "American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine" en février dernier. En effet, l'usage de certains produits ménagers composés de particules chimiques serait très nocif pour les poumons sur le long-terme. Une utilisation régulière de spray d'entretien reviendrait même à fumer 20 cigarettes par jour (soit un paquet) sur une période de 10 à 20 ans.

"Nous craignions que de tels produits chimiques, en causant régulièrement des dommages aux voies respiratoires jour après jour, année après année, puissent accélérer le taux de déclin de la fonction pulmonaire qui survient avec l'âge", explique dans un communiqué le Pr Cécile Svanes, professeur au Centre for International Health de l'université de Bergen et co-auteure de l'étude.

Une diminution significative des capacités respiratoire

L’enquête a noté une diminution significative de la capacité respiratoire au fil des années, particulièrement chez les femmes, due à l'utilisation de ces produits ménagers. Cela constitue une baisse de 3,6 millilitres par an pour celles qui pratiquent le ménage à domicile et de 3,9 millilitres par an pour celles qui travaillent comme femmes de ménage.

L’effet chez les hommes serait moins prononcé voir inexistant

Ces produits accéléreraient le déclin de la fonction respiratoire et toucheraient plus particulièrement les femmes. Ainsi, le "volume expiratoire maximal par seconde" diminuerait de 3,9ml par an pour les femmes de ménage et de 3,6ml par an pour les femmes pratiquant le ménage à domicile. Selon les chercheurs, la baisse de ces capacités pulmonaires est la conséquence d'une irritation causée par la plupart des sprays ménagers. Aucun effet n'a par ailleurs été démontré chez les hommes.

Martial
Journaliste SoonNight
Partager sur Facebook