Fauve balance...

Fauve balance...
Interviews
Le collectif Fauve fait partie des artistes français du line up de Sziget 2015. Pour l'occasion, nous avons décortiqué avec eux des moments de vie passés avant qu'ils ne fassent une pause 'artistique' de plusieurs mois. Cela fait 3 ans que Fauve est dans la lumière. Cela est venu progressivement bien entendu, on les sent nostalgiques de leur début lorsqu'ils devaient se débrouiller par leurs propres moyens, sans tourbus...
 
 


Après tant de temps à bouffer du bitume, le collectif Fauve fait une pause bien méritée. Des petites tensions commencent à se faire sentir. Une pause qui arrive après plus de 250 dates en festival, en résidence au Bataclan et j'en passe. Ils expliquent un peu les raisons de leur retrait qui sera peut-être définitif (avec ce projet).
 

'On prend Fauve au sérieux, mais nous on ne se prend pas au sérieux, ça servirait à rien'

Ils ont squattés les scènes de beaucoup 'trop' de festivals et salles francophones depuis la sortie de leur EP, bien avant la sortie de Vieux Frères. Les retrouver à Budapest, dans le plus grand festival européen, ils sont commes des enfants mais n'hésitent pas à balancer sur le Sziget et les festivals de grande envergure. Eux, leur kiff ? Les plus petites structures beaucoup plus humaines.
 

'Quand tu es sur scène tu es un demi-dieu et lorsque tu vas chier, tu te retrouves dans un algeco tout pourri - le contraste est un peu violent'

Grands nostalgiques de leur période On Tour, ils nous racontent leurs meilleurs souvenirs de festival. Ce qui est bien avec eux, c'est qu'ils lâchent des dossiers sur eux totalement improbables au gré des interviews. Là, on apprend qu'ils ont été scouts pendant leur enfance, de belles images nous viennent en tête en les voyant! De franges parties de rire sont à prévoir! Ils connaissent la France, en long, en large et en travers mais également les lieux et festivals les plus atypiques de France, ils énumèrent quelques noms forts sympathiques pour l'occasion.
 
 


Vous vous demandez bien sûr quels seraient les futurs projets du collectif et vous avez bien raison. Leur rêve serait d'ouvrir un bar dans le 10ème arrondissement de la capitale. Un lieu qui leurs ressemble, avec un éclectisme musical, des bières pas chères avec une ambiance chaleureuse, sans chichi! Par la suite, ils balancent leurs coups de coeur musicaux du moment et ça dépote un max avec des choses radicalement à l'opposé d'eux sur scène. Bonne écoute!
 
 

#LongueVieàFauve

 
Angie
Journaliste SoonNight.com
http://www.facebook.com/angie.cadoret
Partager sur Facebook