• Vous êtes ici : Le Mag
  • Interviews
  • Quand SoonNight prend son ptit dej avec Funkerman

Quand SoonNight prend son ptit dej avec Funkerman

Quand SoonNight prend son ptit dej avec Funkerman

 
Good Morning Funkerman. Comment sa va ?

1,2,1,2 test... Funkerman... non je rigole! Je vais super bien mais pas très réveillé!

 
Tu viens tout juste de te réveiller ?
 
On peut le dire :)

 
Nous sommes sous la chaleur de Miami Beach en pleine WMC, tu joues dans divers endroits. Que préfères-tu à Miami ?
 
J'adore jouer tout court car le lieu est extatique...

 
...Mais tu n'as pas ta propre soirée! 
 
Et non, nous avions mais pour cette année, nous n'avons rien prévu. Peut-être que dans le futur, je referais des soirées avec Fedde (Le Grand, ndlr) - les Flamingo Nights. Mais tu sais lorsque tu es concentré à produire de la musique, tu dois faire des choix. Certains mecs sont plus rapides pour la production, et je ne le suis pas :(
En ce moment, je préfère mettre le focus sur ma musique dans mon studio et je ne peux pas mettre mon idée à recréer nos soirées et pour être honnête, je ne suis pas le DJ le plus populaire aux US. Actuellement le marché américain est très dur d'accès et en pleine expansion. Je préfère rester avec ma sexy House music! Ce n'est pas mon objectif premier!

 
Quand tu viens à Miami. A quoi t'attends-tu ?
 
Je viens ici depuis des années et donc je n'attends rien en particulier...
 
 
Mais tu peux rencontrer de nouveaux producteurs...
 
Oui, c'est vrai! J'aime voir de nouvelles personnes, de voir ce que donnent les autres en soirée. Mais ce j'aime prendre du bon temps avec mes amis, boire un verre. Mais ce n'est pas ma priorité de rencontrer de nouveaux producteurs. Il y a des moyens tellement plus simples pour rencontrer de nouveaux talents. Tous les jours, je reçois pour mon label de nouvelles prods par email ou via mes réseaux sociaux. 
Il y a 6 ans, je n'aurais pas tenu le même discours car le marché était différent! Les Cds étaient encore à la mode et il était indispensable d'aller à la rencontre des gens pour connaître ou se faire connaître. Maintenant, je télécharge tout sur mon iPhone et j'écoute! Donc je ne pense pas que sa soit le meilleur endroit pour rencontrer de nouveaux talents!

 
Donc, tu préfèrerais l'ADE?
 
Oui, il est vrai que l'ADE est préférable. Il y a vraiment deux parties bien distinctes : la journée, le côté plus business avec des meetings & des conférences et la nuit, tous en club! A Miami, si tu veux rencontrer quelqu'un tu es obligé de lui donner rdv dans un hôtel car il n'y a pas de conference center comme à Amsterdam.

 
[Interlude en Hollandais... Malheureusement, je n'ai pas la traduction :)]

 
Revenons à nos moutons... quel est ton meilleur souvenir de WMC ?
 
Heuuu... Je pense à notre première Flamingo Nights avec Fedde à Set Club, il y a déjà quelques années. Mais chaque année, de nouveaux souvenirs s'ajoutent car de nouvelles choses arrivent dans le travail, cela nous rend nerveux... Mais c'est la WMC.

 
 
Te souviens-tu du line up de la 1ère Flamingo Nights ?
 
Woow, à Miami ? Attends, laisses moi chercher, car cela ne date pas d'hier! Nous avons eu beaucoup de Flamingo Nights après celle-ci. Il y avait Green Velvet, Fedde, moi, et bien d'autres mais je ne me souviens pas très bien! C'était un line up assez cool, je pense! Nous avons toujours eu un oeil particulier sur le choix des artistes. Nous avons accueillis Moby, Dj Sneak, que des gens cools. 

 
Tu as sorti récemment sur Flamingo Recordings, ton nouvel single en featuring avec I-Fan The Light. Comment as-tu pensé ce titre ?
 
The Light est un titre que j'aurais pu sortir il y a 3 ans. Mais comme je l'ai dit auparavant, je suis un producteur très lent. J'ai moins de 50 titres déjà sortis, ce qui est peu pour ma carrière. Mais avant de sortir un titre, je veux qu'il soit à ma manière, et que les gens se disent lorsqu'ils écoutent mes titres "Yes, c'est Funkerman!". Lors de ces deux dernières années, j'étais en crise musicale. J'essayais de trouver un nouveau son, une nouvelle identité.  
Le son change très vite, il est devenu underground et je ne le suis pas. Il a fallu trouvé une alternative. J'avais les deux pieds dans deux mondes différents; et il ne faut pas tomber. J'ai donc décidé d'être entre le mainstream et le son actuel plus underground sans oublier mes origines disco et funk. Dans chaque carrière, il y a des moments où il faut se poser les bonnes questions au niveau artisique. Pour ma part, je ne peux pas faire deux fois le même morceau. 
Certains producteurs ont un schéma musical et le reproduisent en faisant quelques variantes. 

 

 
Pourquoi as-tu choisi Flamingo et non pas Can U feel it ?
 
Flamingo a plus de notorité et et plus gros que Can U Feel It. Lorsque j'ai crée Can U Feel It, c'était pour produire de la musique plus sombre. Avec Flamingo, l'ouverture n'est pas la même. Sur Flamingo, nous sommes plusieurs décisionnaires tels que Fedde, moi, Raf et un autre gars Dirck. Nous ne pouvons pas faire le choix sur Flamingo de sortir un titre même si nous l'aimons bien, mais que nous vendons que 10 copies. Donc avant de sortir ce titre sur Flamingo, il y a eu un long travail auparavant.

 
Pendant cette interview, tu parles beaucoup de Fedde Le Grand. Avez-vous prévu de refaire un titre ensemble prochainement ?
 
Et non... Cela peut arriver car nous parlons souvent de partager un studio-time et puis nous sommes très proches. Maintenant, il a construit le plus beau studio que je n'ai jamais vu; on dirait un vaisseau spacial! Si nous devions faire de la production ensemble, je pense que nous composerions chacun de notre côté pour mettre au final nos travaux en commun. 

 
Et puis, tu es un producteur lent, donc...
 
Qu'est-ce que je pourrais dire de Fedde, il est aussi lent que moi! Nous sommes très exigeants avec nous-même, tu sais!
 
 
Qu'écoutes-tu en ce moment ?
 
J'écoute en ce moment des disques de disco. Ce n'est pas la musique que tout le monde connaît, mais de la musique underground. C'est ma source première d'inspirationen ce moment. 

 
Quelle serait ta Miami Tracklist...
 
-Ma nouvelle version de 3 minutes to explain
- du Jamie Jones
et bien d'autres....

 
Que voudrais-tu dire pour finir, à tes fans français...
Hâte de vous revoir en soirée, voir vos corps danser sur ma musique. J'ai eu beaucoup de bon temps en France. J'espère avoir d'autres opportunités pour revenir mixer en France. J'ai beaucoup aimé Strasbourg, c'est une ville super cool. 

Par Angie