A la rencontre du 9ème Dj mondial

A la rencontre du 9ème Dj mondial

A la rencontre du 9ème Dj mondial


Markus Schulz, pendant son après-midi presse au National Hotel nous a accordé sa première interview. Ce fut un grand honneur!


Bonjour Markus, je suis ravie de faire enfin ta connaissance. Comment vas tu ?
 
Je vais super bien, nous sommes chez moi à Miami. Je suis super content à chaque fois d'accueillir des gens chez moi! Ici, on peut s'éclater, il y a de très bonnes soirées, en plus pour la WMC, la météo est superbe. Je ne peux rien demander de plus!
 
 
Tu es chanceux d'habiter à Miami car la météo est agréable tout au long de l'année...

Hummm Yep (rires) Mais je voyage tellement que je ne profite pas tout le temps de cette météo clémente :) Heureusement pour moi, dès que je reviens, c'est le paradis. C'est vraiment une ville sympa pour y habiter. 
Je pourrais te dire la même chose car tu as également habité ici. lol

 
Il est vrai :) 
Pendant la WMC, tu te produis dans différents endroits chaque jour. Quelle est ta "The PLace to play" ?
 
J'ai une résidence au Space à Dowtown depuis de nombreuses années et j'aime jouer régulièrement la-bas car, tu vois,c'est un peu comme ma maison. Beaucoup de choses crazy se sont passées dans ce building!
 
 
Tu as ta propre soirée dans ce club, non ?
 
Oui, pendant la WMC, j'ai une soirée et je serai également présent le dimanche pour la closing. 

 
Tu as choisi de très grands artistes. 
 
Ce n'est rien de le dire! Ma soirée n'est pas une party traditionnelle où chacun joue. J'ai préféré faire des "back to back" sessions. Si j'ai envie de partager les platines avec Ferry Corsten, Sied van riel ou avec un autre, tout est permis :) J'ai donc choisi les djs en fonction de leur musicalité et de leur adaptation à ce genre de soirée marathon (7h non stop, ndlr). La cabine est ouverte à mon line up, chacun joue quand il en a envie, j'aime cet esprit. 

 
 
 
Tu as l'air enjoué par rapport à cette soirée. Mais es-tu nerveux ou excité ?
 
100% excité, l'année dernière ce concept fut un énorme succès donc j'ai envie de récidiver cette année ;) Pour cette édition, j'ai mis les bouchées doubles parce que j'aime cette idée de partage de la musique, presque communautaire. L'année dernière, j'avais avec moi Cosmic Gate, et nous avions une bonne relation, ils jouaient un titre, puis moi, puis d'autres DJs. Nous avions tous confiance les uns en les autres. Je n'ai rien vu de tel concernant les vibes, le public.
Tu vois, la semaine dernière, j'ai fait un Back to Back avec Ferry Corsten durant 5h, c'était la même chose, il joue un titre, je joue un, il joue 2 titres, idem pour moi. Il va aux toilettes, je prends les platines pour 15/20 minutes. Ensuite, je vais boire un coup! La soirée n'a rien à voir avec une soirée dite traditionnelle. J'ai l'impression que les djs sont plus détendus dans ce genre de soirée, il n'y a pas de pression!

 
Ce n'est plus un secret, tout le monde sais dès à présent que tu habites Miami. Mais qu'attends-tu de Miami lorsque tu reviens ?
 
J'adore vivre à Miami, j'ai beaucoup d'amis ici. Lorsque je rentres à la maison, vu que je suis tou le temps sur la route, j'aime me reposer; voir mes amis. Mais au lieu de venir à la maison, ils font le déplacement pour venir me voir jouer au Space. c'est très spécial pour moi!

 
Quel est ton meilleur souvenir de WMC ?
 
Une soirée de Danny Tenaglia au Space 2001. J'étais sur le dancefloor, Danny Tenaglia aux platines, près de moi il y a avait John Digweed. De l'autre côté, il y avait Carl Cox. J'était au beau milieu de ce beau monde. Le dancefloor était complet, les gens étaient fous de voir Danny! Je pense que c'est l'un des sets les plus fous que je n'ai jamais entendu. A cette époque, je n'en revenais pas d'être sur le dancefloor entouré de mes Djs préférés. Maintenant, c'est vrai que je pourrais citer l'Ultra Music Festival mais jamais je ne pourrais revivre cette expérience car il est impossible d'aller dans la foule à l'Ultra sans créer une émeute.

 
Un autre évènement de même catégorie existe sous une autre forme à Amsterdam. Préfères-tu WMC ou ADE ?
 
Je n'ai pas de préférence. Les deux sont magiques. A Miami, la météo est favorable, car en Octobre à Amsterdam, c'est totalement différent! J'ai vraiment de très bonnes connections avec Amsterdam, car c'est la première ville qui m'a soutenue et qui me donne toujours de très bonnes opportunités. 

 
Dans une précédente interview, tu disais que LA est l'épicentre de la musique. Qu'entends-tu par là ?
 
La dance music est née aux US, le meilleur exemple de "comment, pourquoi, qui" est Los Angeles. La scène a émergé avec une nouvelle génération de clubbers et a donc fait élévée de ce style musical. Je ne pense pas que ces clubbers connaissent Danny Tenaglia, mais c'est amazing parce les sensations sont nouvelles. Los Angeles n'a pas d'identité pure comme Miami mais cette ville fait rêvée!
 
 
Autrement, tu as sorti une nouvelle compilation.
 
Oui, chaque année, je sors une nouvelle compilation dédiée à une ville qui m'inspire. Cette fois-ci, c'est Los Angeles. J'y ai inclu mon son. Il y a quelques semaines, nous avons fait deux soirées à Los Angeles qui restera gravée dans ma mémoire car la première, j'ai joué pendant plus de 10h et l'autre, j'avais un guest avec moi. Les deux soirées furent sold out.L'ambiance était électrique.

 
A part cette nouvelle compilation, que se passe t'il dans ton studio...
 
Je travaille actuellement sur mon prochain album studio qui sortira, je l'espère, cet été. Je travaille autrement avec de nouveaux chanteurs et nouveaux talents.

 
Quel est pour toi le nouveau talent à suivre ?
 
J'ai découvert un très bon producteur colombien KhoMha, il deviendra une star. Il est jeune, brillant en production et trèsbon derrière des platines. 



 
L'été dernier, tu avais une résidence au Space Ibiza. Qu'en est-il pour cette année ?
 
Cette année, je bouge vers le Privilège. chaque année, mon management me change de club, tu vois. Il se charge de tout et est de plus en plus exigeant. (rires)
J'ai un très bon management et j'ai confiance en eux. Ils me font bouger vers le plus gros club du monde, ce n'est pas rien, j'ai hâte! 

 
Tu es rarissime en France, mais que souhaites-tu dire à tes fans français...
 
La dernère fois que j'ai joué à Paris, ce fut magnifique, la soirée fut incroyable. J'espère du fond du coeur de revenir bientôt!


Par Angie