Missy Elliott contre le boycott

Il est des pays où venir chanter est plus ou moins délicat. En dépit du blocus infligé par Israël à la bande de Gaza, la reine du hip-hop Missy Elliott a refusé de boycotter l'état hébreu. Elle s'est donc bien produite sur scène hier soir, à Tel-Aviv, où elle était arrivée mercredi. Le même jour, un cargo libyen venant en aide aux Palestiniens renonçait à forcer le blocus israélien et jetait finalement l'ancre dans un port égyptien. Lors de son séjour de 48h, Missy Elliott ne compte pas rester cloîtrée dans son hôtel : elle a prévu de se rendre au Mur des lamentations, site sacré du judaïsme situé à Jérusalem, et à la mer Morte. La rappeuse de 39 ans, dont le 7e album 'Block Party' sortira le 9 septembre, n'est pas la seule à refuser de boycotter Israël. Rihanna, Metallica ou encore Elton John ont eux aussi maintenu leurs dates ces derniers mois. Ce qui n'est pas le cas des Pixies, de Gorillaz et des Klaxons. Pour rappel, le 31 mai dernier, neuf militants turcs pro-palestiniens ont trouvé la mort lorsqu'une flottille humanitaire internationale a tenté de forcer le blocus et a été interceptée par des commandos israéliens.

MusicActu
MusicActu
Hits and news
http://www.musicactu.com/