Memories from Miami!

Memories from Miami!

Memories from Miami!


Miami n'est pas uniquement cette carte postale aux plages interminables, sable fin et soleil de plomb ainsi que ce "défilé" permanent de poupées en silicone... C'est également le lieu de rencontre idéal pour l'industrie de la musique électronique, événement nommé Winter Music Conference. Depuis 1 an, suite à des divergences, 2 autres "événements" ont lieu aux mêmes dates à Miami : Miami Music Week et l'Ultra Music Festival. Miami devient donc The Place To Be pour se faire voir, dévoiler ses dernières productions, se faire des contacts et bien entendu de révéler sa dernière garde de robe en bikini ou habit de lumière.


Cette année fut ponctuée par divers points forts : Un match inter DJ, de grandioses pools, la présence de stars et starlettes, certains titres phares, Awards, l'ouverture d'un club, l'omniprésence de la Dutch-attitud, Amnesia : grand vainqueur de la guerre des clubs, UMF vs Masquerade Motel ? ...


NED vs SWE

Le 21 Mars se sont affrontés sur la pelouse du Fontainebleau Hotel, une équipe hollandaise menée par Tiësto et une autre suédoise avec Sebastian Ingrosso. En effet, ces deux Djs sont à l'origine de ce tournoi de foot interDJs à Miami pour soutenir une cause. L'incomparable capitaine néerlandais Tiësto a mené ses coéquipiers Afrojack, Nicky Romero, Quintino, Sidney Samson, R3hab, Sunnery James et Ryan Marciano contre une équipe suédoise dont les capitaines furent Sebastian Ingrosso et Steve Angello ont appelé leurs confrères Alesso, Dada Life (les deux), AN21 et Otto Knows à la rescousse...


Les équipes ont créé des maillots personnalisés aux couleurs de leur pays. A la fin du match, les joueurs ont signé leurs maillots, les chaussures et le ballon et ainsi faire un don aux enchères dont les bénéfices sont versés au Fond Mondial de lutte contre le Sida, la Tuberculose et le Paludisme, et directement à des programmes contre le SIDA en Afrique. CharityBuzz fut honoré de s'associer à cette vente aux enchères en ligne pour (RED) pour ques les fans de dance musique et de football puissent avoir l'occasion de posséder un des accessoires de ce match mythique.


Bien sûr, les Hollandais ont battu une équipe suédoise très offensive... 13-11

(RED) sur Facebook

www.joinred.com



Pools par ci et Poules par là

Quel grand hôtel sur Collins Avenue n'avait pas son lot de poolparties ??? vous pouvez m'en citer ? hummmm... je ne suis pas sur. Shelborne, Surfcomber, National, Shore Club. À chacun son style, Shelborne privilégie toujours les pools organisées par DJ Mag et Pioneer, Surfcomber et ses pools sous forme de shows très chaud, National en collaboration avec le Pacha NYC et le Shore Club made in France! Le programme était chargé. L'amour, la séduction et les poules made in Miami furent également au rdv! L'air est tout à fait enivrant pendant les pools, tout le monde est court vêtu, de drôles de substances flottent dans l'air - légales ou illégales d'ailleurs..., Mais avant de sentir cette odeur particulière, faut il encore pouvoir entrer à l'intérieur. Au Surfcomber tout comme au National, il fallait souvent attendre plusieurs heures avant de franchir le seul béni! Au Shelborne, on peut se croire à Ibiza à siroter son petit cocktail sur un transat à Playa den Bossa, l'ambiance est cool, la musique de très bonne qualité avec une prog assez underground, un très bon sound-system (malgré la disposition), les gens sont beaux!
Surfcomber, c'est une autre ambiance.... la pool ressemble beaucoup plus à un concert ou un show avec une grande stage surplombant une grande partie du jardin, les gens sont un peu alcoolisé et/ou sous des substances bizarres. Bref, Go Big nous a offert de la super-production avec Axwell, Danny Tenaglia, Pete Tong and more!!!
Du côté du National Hotel, l'ambiance Dutch faisait partie du décor car l'agence ACE nous a proposé un show comprenant Quintino, Bassjackers, le guest surprise Afrojack, R3hab, Sidney Samson. Laidback Luke également a officié dans ce même lieu mais avec un line up quelque peu ecclectique mais toujours en présence du Super DJ Afrojack avec qui il a partagé les platines. Mais les rois de la House Music ont implanté leur ambiance et leur music comme chaque année dans ce magnifique hotel Art-Deco où Louie Vegas comme David Morales ont pu faire danser une foule déjà en délire!
Au Shore Club, une ambiance plus feutrée, cosie se faisait sentir. Le fameux QG des frenchies à Miami! Mathieu Bouthier fut le maître de cérémonie de sa French Do It Better et DJ Ralph a fêté son anniversaire au milieu des siens. Ce fut l'ambiance de pool la plus chill out de SoBe!











Miami vraiment gratinée

Miami contient son lot de stars tout comme LA. Mais pendant cette semaine, les people gambadent et èrent dans les Hot Streets de Miami. La plus frappante entrée fut celle de Madonna à l'Ultra Music Festival annonçant Avicii aux platines et créa la polémique en mentionnant le mot « molly », un surnom donné à la drogue MDMA, de l’ecstasy. Un commentaire peu apprécié par le producteur DeadMau5, trouvant cela injurieux pour les fans de musique électronique, trop souvent catalogués de drogués. Pour essayer de faire oublier sa stupide erreur, elle s'est fait prendre en photo avec l'un des DJs du duo Justice, Avicii et David Guetta. L'award de la starlette ayant effectué un marathon de poolparties et soirées pendant la semaine est attribué à Miss Paris Hilton, qui tout le monde le sait est la nouvelle Girlfriend d'Afrojack a fait une apparition très remarquée dans les events les plus hypes. De plus, elle a donné quelques cours de peopolisation à son cher et tendre comme par exemple les bains de foule improvisé, faire tourner l'alcool avec les fans, s'allonger sur le djbooth. Par contre, elle a omit de lui apprendre quelques règles élémentaires concernant le fashion style...





 

La playmate et ex compagne de Hugh Hefner Holly Madison a quitté le temps de quelques jours Las Vegas et son célèbre show pour venir écouter, sans se faire voir, les shows d'Afrojack. Nous pensons que sa copine Paris l'a appelé en renfort - blond power!



Tung, Tung, Tung...

Qui pourrait affirmer qu'il ne connaît pas le fameux Tung! Titre phare du label Flamingo signé l'année dernière et produit par le nouveau talent de Fedde Le Grand, Deniz Koyu. Ce titre fut martelé à chaque poolparty, chaque soirée, quasiment à chaque set sur la main stage de l'Ultra. Pour toutes les personnes qui ont vécu cette fabuleuse semaine, TUNG fait parti de nous! Il est encré dans notre ADN musical. Utilisé en Mash-up ou en version originale, le label hollandais, pourtant peu représenté à Miami et ce malgré l'abondance de Dutch, était présent dans chaque events de cette WMC. Pourrait-on le qualifier d'Anthem, peut-être pas mais il aura marqué les esprits, ça c'est sur!!!!




IDMA ou BMA - what do you prefer ???

Savez vous ce que veulent dire ces abréviations ? La WMC offre une récompense très attendue appelée International Dance Music Award. C'est l'un des événements les plus attendus sur le calendrier annuel mondial de l'EDM, les IDMA génèrent environ deux millions de votes dans 206 pays chaque année pour reconnaître et honorer des productions exceptionnelles dans 57 catégories différentes. C'est le point culminant pour l'industrie pendant cette semaine. Un autre aspect unique des IDMA est la convergence des légendes de l'industrie et des nouveaux talents émergents rassemblés pour un seul et même événement.

http://www.wintermusicconference.com/idmaballot/nominees/


Dans le même genre, mais cette fois-ci virtuellement Beatport offre lui aussi ces récompenses de l'année. Le site mondialement connu Beartport, leader sur le marché légal de téléchargements EDM, a demandé cette année encore à ses fans loyaux de voter. En passe de devenir un classement reconnu par l'industrie EDM, avec des récompenses annuelles basées sur les ventes, les choix de l'équipe et - plus important - les choix des membres de la communauté. Le choix est beaucoup moins surprenant que celui de IDMA...

Track de l'année: Olivier $. Doin’ Ya Thang. Play It Down.
Remix de l'année: Mark Knight and Florence And The Machine. You’ve Got The Love. Mark Knight Remix.
Remixer de l'année: David Jones
Artiste Breakthrough de l'année: Mord Fustang
Staff Pick Artist de l'année: Maya Jane Coles
Achèvement de sa vie professionnel: Moby
Gagnant du Remix Contest de l'année: Ben Vedren
Staff Pick Track de l'année: Julio Bashmore. Battle For Middle You. PMR.
Titres de l'année par genre:
Breaks: Colombo. Everybody. iBreaks.
Chill Out: Nightmares On Wax. You Wish. Warp.
Deep House: Miguel Campbell. Something Special. Hot Creations.
Drum & Bass: Skrillex. Kyoto feat. Sirah. Big Beat Records / OWSLA
Dubstep: Nero (UK). Promises (Skrillex and Nero Remix). MTA.
Electro House: Diddy, Dirty Money. Coming Home feat. Skylar Grey (Dirty South Remix). Interscope.
Electronica: Len Faki. Kraft Und Licht. Ostgut Ton.
Funk / R&B: Nick Thayer, Ali B. N E Way. Bombstrikes.
Glitch Hop: Opiuo, Analog MC, K+Lab. Wrecked (Opiuo Mix). Empathy Recordings.
Hard Dance: A*S*Y*S.* Bassturbation (Organ Donors Mix). Fe-Records.
Hardcore / Hard Techno: Space DJz. Plan T9. Electrax Recordings.
Hip-Hop: Mooqee, Pimpsoul. Keep Pounding. Bombstrikes.
House: Olivier $. Doin’ Ya Thang. Play It Down.
Indie Dance / Nu Disco: Deadmau5. Raise Your Weapon (Madeon Extended Remix). Mau5trap.
Minimal: Gaiser. Some Slip. Minus.
Pop / Rock: Fuzzy Heads. Loleatta (Extended Mix). Netswork.
Progressive House: Florence And The Machine. You’ve Got The Love (Mark Knight Remix).
Psy-Trance: Neelix. Expect What. Spin Twist.
Reggae / Dub: Liquid Stranger. Bombaclaad Star. Interchill.
Tech House: NiCe7. Point. Gruuv.
Techno: Fedde Le Grand. Metrum. Toolroom.
Trance: Ferry Corsten. Punk (Arty Rock-N-Rolla Mix). Flashover Recordings.


Un nouveau venu sur South Beach...Le Bamboo Club!


Le Bamboo est une expérience de vie nocturne avec des spectacles burlesques et somptueux de style cabaret, avec des artistes de renom et les meilleurs DJs. L'inauguration de ce club eut lieu pendant la WMC avec comme maître de cérémonie Bob Sinclar, un amoureux de l'Italie, qui mieux que lui pouvait orchestrer cette ouverture. Mais ce club cache d'autres facettes plus sombres - c'est le seul club sur Miami qui refuse l'entrée de jeunes femmes ayant à leurs poignets des bracelets presses à 400$ pièce si elles ne les enlèvent pas, sachant que celles-ci sont sur la guestlist du DJ Superstar! Mais c'est également le club qui fait payer ses tables les plus chères ou presque. Il fallait débourser 25 000 $ minimum pour pouvoir admirer le french DJ... Un peu cher non ???




Dutch attitud in Miami!

 


Personne ne savait que Miami, plus particulièrement Miami Beach était une terre coloniale hollandaise. Et pourtant, cette année pendant 1 semaine, la dutch attitud régnait! Sur toutes les scènes, au minimum un hollandais, ou encore mieux des events entièrement dutch! Leur marque de fabrique est partout. Ils rafflent de nombreux prix pendant les awards, gagnent le match de foot face aux Suédois, créent des bombes planétaires - en gros impose leur style. De Hardwell en passant par Armin, Tiësto, Nicky Romero, Afrojack, Chuckie, Laidback, ils ont envahit lindustrie EDM... Ce minuscule pays serait-il devenu l'exil musical à la mode ??? Affaire à suivre...










Amnesia : grand vainqueur de la guerre des clubs

Ce club made in France a remporté la guerre des clubs face aux deux poids lourds du circuit Miami Management qui gère Liv et Arkadia, et de l'autre Opium Group, tenu également par des français et gérant donc Louis, Mokaï, Cameo, Mansion & Set. L'Amnesia a ouvert ses portes il y a pourtant peu de temps mais a su offrir aux clubbers du monde entier un programme digne d'un club de renommée internationale. Le grand frère de l'Amnesia Cap d'Agde, nous a proposé Bob Sinclar, Erick Morillo, Chuckie, Deadmau5, Ingrosso, axwell, Kaskade...tout cela en une seule semaine!



UMF ou Masquerade Motel...


Sur Downtown, deux grands événements se sont bataillés la faveur du public- le mythique Ultra Music Festival & la Masquerade Motel des Suédois. Auparavant l'UMF était avant l'American Arena, cette année, le festival a voulu faire peau neuve en s'offrant un nouveau terrain plus proche de Bay Side et créant ainsi un circuit entremêlant les stages et les stands. Après trois jours de délire dans une chaleur monstre, vautrer dans l'herbe, les participants ont pu apprécier les différents styles musicaux proposés. Nos oreilles ont encore trainé proche de la bouche des DJs... Quelques indiscrétions peuvent dévoiler dès à présent :
-"Vous allez à Paris pour la Tour Eiffel, à Venise pour les canaux, et vous allez à Miami pour l'Ultra», a déclaré Armin van Buuren, pendant son event "A State of Trance 550". Armin a joué deux fois le dimanche une fois sur la stage Astate Of Trance et une autre fois sur la Main Stage.
-Bassnectar, alias Lorin Ashton, a clotûré la Live Stage avec un set complet dans sa signature rock et hip-hop infusé d'un son dubstep. Crinière au vent, il a balancé à la foule comme il a joué des titres de son nouvel album, "Vava Voom." Son titre en collaboration avec Lupe Fiasco fut un Hit sur iTunes le lendemain.
-"You blocked me on Facebook. And now you're going to die."de Knife Party créa l'explosion à l'Ultra. Il a été repris par de nombreux Djs de renom.
-afrojack s'est fait un nom pote Lil Jon, qui lui a servi de MC durant son set. La foule était en délire.
-Kaskade toujours aussi populaire a rassemblé des milliers de fans à la Main Stage. Le DJ Californie fut ému lorsqu'il a joué "Eyes". Les fans lui ont démontré leur soutien!
-Avant de venir se produire à l'Ultra, Afroajck travaillait sur son prochain titre avec Shakira. Depuis ses productions avec Mister Worldwide et David Guetta, il est très demandé.

 




La Première mondiale du film/documentaire Can U Feel It, produit par un hollandais (encore un!) Charly Friedrichs, ancien vidéaste de Fedde Le Grand fut un succès. Après avoir reçu une multitude de prix, il était évident qu'un événement de cette ampleur pense à retranscrire leur folie artistique sur grand écran. La soirée eut lieu au même endroit que le festival. Un Redcarpet obligatoire pour accueillir les Djs de planète Tiësto, Carl Cox and more!



Mais à quelques blocs plus loin, les suédois ont posé leurs valises...dans un terrain vague! L'entrée est magnifique, et reprend très bien leur thème Masquerade Motel. Mais ensuite énorme déception face à la disposition du terrain, le dancefloor était encastré entre les deux VIP dont l'un couvert. Le terrain n'était même pas déblayé, il y avait des branchages sur le sol - impossible de s'asseoir sur l'herbe pour écouter Calvin Harris, Thomas Gold, la SHM ou encore AN21. De plus, le second jour, ils ont fait exprès de diminuer de moitié les entrées donc l'ambiance fut mollassonne devant des Djs donnant leur possible. L'année dernière sur plage, le cadre plus paradisiaque fut nettement plus apprécié. Par contre musicalement nos 3 suédois ont tout donné. Les playlists furent variées, ils ont su comblé la médiocrité du terrain. L'année dernière, ils étaient les rois de Miami, pour être toujours au Top, ils vont devoir redoubler d'efforts...





Par Angie

my best memorie :) #jacked