Le One Last Tour suédois de passage à Paris


Après Ikea, la Swedish House Mafia est le produit suédois préféré des français! Don't worry, ils nous aiment bien également...

C'est donc ce samedi qu'Axwell, Sebastian Ingrosso & Steve Angello ont investit le Palais Omnisports de Paris Bercy. Le temps de quelques heures, Bercy fut transformé en véritable club géant. Une réussite dûe, en grande partie à l'apport des lumières traitées en Live, un procédé qu'Axwell; tête pensante du Trio, affectionne particulièrement - c'est une révolution dans l'univers EDM.

Jacques Lu Cont eut la lourde tâche d'ouvrir le concert devant un parterre d'anglosaxons, suédois mais peu de français...Au fait, où étaient-ils? Jacques Lu Cont est avant tout un apôtre d'une House Music teintée de disco et d'influence eighties. Comme son nom ne l’indique pas, Jacques Lu Cont est britannique. Derrière ce qui est en fait un pseudo, rendant hommage à la France et son âge d’or de la French Touch se cache Stuart Price. Il ne vous dit surement rien et pourtant, ce n’est pas n’importe qui!

21h15, c'est le chaos, Bercy est plongé dans le noir, la SHM, comme à son habitude se cache derrière un drap blanc, projettant des images d'eux, de leurs clips... Pendant une attente interminable, la foule en délire, branchée sur leurs téléphones, crie! L'émotion est intense. Entre la pyrothechnie, la fumée, les jeux de lumières, l'entrée de la Swedish House Mafia en jette!


Ensuite pendant 2 heures, ce fut un amoncellement de leurs hits en trio et perso mais également des titres signés sur leurs labels respectifs. On a pu entendre Greyhound, One, Miami 2 Ibiza, Teenage crime de leur confrère Adrian Lux. La patte musicale d'Axwell est très présente grâce à sa technique d'intrusion des A Capella, du choix des musiques... Mais également, cette façon de monter sur le booth et d'interpeller le public, il est rare de voir un autre Dj le faire.

L'un des moments les plus forts du concert fut le passage de Resurrection, un clin d'oeil au Dj/Producteur français Michael Calfan. Ce titre, signé sur Axtone, label d'Axwell fut l'un des hits de cette année.





Vers la fin du concert, Save The World fut entonné... Serait-ce un message d'espoir en vue de la fin du monde le 21 Décembre ?





On doit la vidéo à Sam Hogkiss, qui suit la SHM et Axwell, depuis de nombreuses années ainsi que Ian Tomlinson aux lumières. Contrairement à un concert classique, le djset ne sera jamais le même à chaque show donc le light jockey doit s'adapter en live à ce qui se passe. Il doit vivre la musique avec les Djs et adapter ses machines aux temps forts des titres et être très dynamique. La vidéo est basée sur le même concept sauf que les images sont pré-enregistrées. Donc les personnes qui ont eu la chance d'assister au show ont pu être époustouffler par la technique visuelle proposée. Un petit bémol s'impose car la vidéo était peut-être un peu trop présente. Les Djs furent bien éclairés par le côté, aux souhaits des suédois.

En qelques chiffres, le One Last Tour à Paris c'est : 16 000 places vendues en un temps éclair dont 70 % de ventes étrangères, 2 camions de merchandising, environ 150 machines lumières, 300 mètres carré de vidéo...

Est-ce un coup marketing ou seulement un moyen de se diriger vers leurs carrières solo respepctives?  Si la première solution est envisagée, se sont-ils concertés avec notre Johnny National, pro des One Last Tour également ???

#We came
#We raved
#We loved



 

Un grand merci à Charly Bendenoun, pour ces précieux conseils techniques...

Les reportages

Samedi 08 Dec 2012
Swedish House Mafia - One Last TourSwedish House Mafia - One Last TourLe Palais Omnisport Paris Bercy
Paris
Angie
Angie
Journaliste SoonNight.com
http://www.facebook.com/angie.cadoret