DJ Awards 2011, le palmarès !

DJ Awards 2011, le palmarès !

Mardi 27 Septembre se tenait la 14ème édition des DJ Awards au Pacha Ibiza. Ce rendez-vous habituel de fin de saison sur l'île blanche a encore une fois attiré de nombreux médias internationaux, à l'affût de la vingtaine de DJ-producteurs et professionnels présents pour l'occasion. C'est à l'Ocean Drive que tout ce beau monde s'est retrouvé en début de soirée, autour d'un cocktail animé au rythme des interviews et d'une excellente session deep-house/lounge de Jordi Tur (local de l'étape). On pouvait ainsi croiser Afrojack, Armin Van Buuren, 2 Many DJ's, Nightmares On Wax, Kerri Chandler ou encore le très sollicité Luciano, dont la côte de popularité est encore montée d'un cran sur l'île. Cela se confirmera d'ailleurs plus tard au Pacha lors de la remise des fameux trophées en Kryptonite, puisque le boss de Cadenza et Vagabundos a vu son remix pour Jamie Woon ('Lady Luck') élu meilleur titre de l'année (ex-aequo avec le remix de Jamie Jones pour Azari & III 'Hungry For The Power')… Le Suisse a aussi été désigné meilleur DJ Tech-house, ce qui a eu pour effet de souligner, une année de plus, les quelques maladresses de l'organisation au moment de dresser la liste des nominés dans chaque catégorie...


Ce petit bémol n'a pas empêché les gros poissons d'être (une fois de plus) à l'honneur. Armin Van Buuren a été élu meilleur DJ Trance et meilleur DJ International. Le Hollandais en a profité pour remercier l'équipe du Space, sa nouvelle maison à Ibiza, annonçant au passage qu'il y poursuivra sa résidence l'année prochaine. Carl Cox a été le monsieur Techno de la soirée, élu meilleur DJ et meilleure soirée d'Ibiza à l'occasion des 10 ans de son concept Revolution au Space. Absent, c'est le patron du Space en personne, Pepe Rosello, qui a récupéré son prix et lu ses remerciements. Deadmau5 (représenté comme l'an dernier par un pote revêtu de la fameuse tête de souris) reste le #1 en électro-house, alors que les frères belges 2 Many DJ's raflent la surprenante catégorie Eclectic House parmi une liste de nominés là aussi très peu cohérente (Annie Mac, Boys Noize, Damian Lazarus, Guy Gerber, Seth Troxler, Steve Aoki et Trentemoller…). Les frères Dewaele, qui ont beaucoup joué à Ibiza cette saison, ont joué le sens de la provoc comme à leur habitude lors de leur discours, déclarant qu'ils détestaient Ibiza il y a quelques années, et qu'ils l'adoraient maintenant… Message reçu par le public ! La catégorie Deep-house a donné lieu à la rencontre émouvante de la légende Kerri Chandler et Jamie Jones, soit deux générations de DJ-producteurs récompensés ex-aequo pour ce style musical toujours très prisé sur l'île. En matière de Downtempo, Nighmares On Wax se distingue, alors que le Français Cut Killer remporte à la surprise générale la catégorie Urbaine, devant une vraie armada britannique (DJ Skream, Benga, Chase & Status…). Le DJ a tenu à rendre hommage à son pote DJ Mehdi, tout comme l'avait fait un peu avant les 2 Many DJ's.

Comme chaque année, l'un des prix les plus attendus étaient la révélation de l'année, surtout que la liste des nominés mêlait nouvelles stars du clubbing "de masse" et nouveaux talents underground. A l'image de la cérémonie dans son ensemble, c'est l'underground qui l'a emporté, avec la jeune anglaise Maya Jane Coles qui devance donc Avicii et Sunnery Janes & Ryan Marciano. Un petit pied de nez au star-system et au "gros son", comme on en voit peu ailleurs. Cette année, les grosses machines de l'industrie clubbing que sont David Guetta et Swedish House Mafia n'ont d'ailleurs pas été mises à l'honneur. Le trio suédois, qui avait pourtant fait sa soirée de clôture la veille au Pacha dans l'euphorie générale, n'a pas été récompensé. Seul Axwell s'est sorti du lot avec le prix du meilleur DJ House (devant Bob Sinclar, David Guetta, Dirty South, Erick Morillo, Mark Knight et… ses deux potes de la SHM). Le raz-de-marée suédois que certains pressentaient n'a donc pas eu lieu. C'est plutôt une tornade médiatique qui a surgi sur la scène du Pacha. Invitée d'honneur, Paris Hilton est montée sur scène pour remettre le prix du meilleur remixeur à Afrojack, avec qui elle a déjà collaboré en studio. L'Américaine a joué à fond son image de starlette, à côté d'un Afrojack toujours très calme et décontracté, venu en tongs… Peut-être pour annoncer la récompense de la "Meilleure Carrière" attribuée ensuite à... Pete Tong !

Enfin, le prix "Cutting Edge" a été attribué à Traktor et remis en mains propres au jeune Seth Troxler, les Anglais de Madness ont reçu le prix de la meilleure performance Live de l'année (à Ibiza Rocks), Mar-T de l'Amnesia a été désigné meilleur DJ résident d'Ibiza et David Morales a récupéré le prix destiné aux Etats-Unis, nation Dance de l'année.

Bien rythmée par le duo de présentateurs anglais, la cérémonie a laissé place à deux prestations Live de la part de Barbara Tucker, qui a chanté sa reprise d'Aretha Franklin 'Respect' réalisée avec le parisien RLP. La jeune Américaine Shawnee Taylor, la nouvelle grosse voix de la house, a ensuite interprété son titre 'Stronger' (écrit avec Erick Morillo et Eddie Thoneick) sans aucune retenue...

Cette belle soirée de gala a ensuite laissé place au son House de Sebastian Gamboa et David Morales, qui ont clôturé la saison de "Pacha Seduction".

afrojack-2manydjsarminvanbuuren

Only For DJ
Only For DJ
Le Mag #1 Culture Club & Dj
http://www.onlyfordj.fr